Catégories
Lifestyle

Un entraîneur de football lourdement condamné à une amende pour avoir insinué que l'association a favorisé le club du Premier ministre

La Fédération hongroise de football (MLSZ) a infligé une amende de 2 millions HUF à l'entraîneur du Mezőkövesd (5 609 EUR), qui a insinué la MLSZ et les arbitres la semaine dernière à la troisième place du NB1. et se qualifier uniquement pour la Ligue Europa.

Alors que le championnat de football hongrois touchait à sa fin, Mezőkövesd a affronté le PM Orbán et son ami milliardaire en pleine évolution, Lőrinc Mészáros, Puskás Akadémia, pour la médaille de bronze (et pour la qualification pour le qualificatif de la Ligue Europa). Dans l'avant-dernier tour, Mezőkövesd, l'une des révélations de la saison, a joué contre Debrecen, qui cherchait à éviter la relégation. DVSC a réussi à marquer à la dernière minute, mais avant cela, l'arbitre a annulé un but de Mezőkövesd et dans un autre incident aurait pu leur infliger une pénalité.

Le club hongrois le plus titré du 21e siècle est relégué, alors que Ferencváros défend son titre

Finalement, cette défaite signifiait que Puskás Akadémia se retrouvait en meilleure position avant le dernier tour.

Selon Kuttor, un ancien défenseur de 19 ans qui entraîne l'équipe de Matyó depuis 2017: «Je ne sais pas quoi dire à mes joueurs lorsqu'un but légal nous a été enlevé, puis Debrecen remporte le match en marquant hors-jeu. Ils veulent nous exécuter depuis des semaines maintenant (…) Quiconque veut peut se présenter en Europa League, ou (plutôt) que MLSZ nomme, ce n'est pas ce que nous recherchons. Nous voulons juste que nos efforts, pour lesquels nous travaillons sur le terrain, ne nous soient pas enlevés, mais cela se produit de semaine en semaine maintenant. (…) Mes joueurs ont fait ce qu'ils devaient faire: ils ont marqué un but, ils n'en ont pas concédé un valable, néanmoins nous avons perdu le match. (…) Nous ne sommes pas le Real Madrid (…) nous ne pouvons plus supporter cela. » Kuttor a également déclaré que les arbitres avaient tendance à traiter ses joueurs plus durement, tout comme les sanctions de la MLSZ.

Dans sa décision rendue après le dernier tour, la Fédération a fait valoir que la déclaration de Kuttor «remettait en questione principe de neutralité en compétition et est capable de saper la confiance dans le fonctionnement de MLSZ », ajoutant plus tard, que« naturellement, les professionnels du sport ont la possibilité d'exprimer des opinions et d'exprimer des critiques, mais de déclarer une intervention intentionnelle et coordonnée et la fraude est l'une des infractions antisportives les plus graves qui nuisent également d'autres équipes de la ligue et est punissable dans tout autre pays du monde. " L'association de football a infligé une lourde amende (2 millions HUF – 5 609 EUR) à l'entraîneur de Mezőkövesd. Habituellement, MLSZ impose ces lourdes amendes aux clubs après de graves incidents dans les stades.

Finalement, Felcsút’s (le village avec environ 1 900 habitants, où Viktor Orbán a grandi) Puskás Academy a terminé troisième et qualifié pour la Ligue Europa. Après avoir également perdu la finale de la Coupe, Mezőkövesd, l'équipe de football du vice-ministre des Finances et homme politique du Fidesz András Tállai, a quitté la saison dernière sans argenterie.

image sélectionnée via Zsolt Czeglédi / MTI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *