Catégories
Lifestyle

Merkel appelle à la fermeture des stations de ski de l'Union européenne – Daily News Hungary

S'adressant au Bundestag, la chambre basse du parlement allemand, la chancelière Angela Merkel a confirmé jeudi la prolongation du verrouillage partiel du COVID-19 dans le pays jusqu'en décembre.

«Nous avons sans aucun doute encore quelques mois difficiles devant nous», a souligné Mme Merkel. Pendant la pandémie de COVID-19, «chacun de nous peut contribuer activement pour que nous puissions bien traverser cette période.»

Suite à la hausse des taux d'infection au COVID-19 dans le pays, les gouvernements fédéral et des États ont décidé mercredi que le verrouillage partiel, y compris la fermeture de restaurants, bars, théâtres et installations de loisirs, serait prolongé jusqu'au 20 décembre.

En outre, les réunions privées avec des amis et des familles sont limitées à cinq personnes de deux ménages, selon le gouvernement.

Une exception serait faite pendant les vacances de Noël, lorsque les rassemblements avec des parents ou des amis devraient être limités à dix personnes.

Merkel a de nouveau exhorté ses compatriotes à éviter tout contact social et tout voyage inutiles. À la lumière de l'approche de la saison de ski, Merkel a fait valoir que les stations de ski pourraient se transformer en points chauds de «super-propagation» du coronavirus et devraient donc toutes être fermées.

«Nous essaierons de parvenir à un accord en Europe»

à ce sujet, dit-elle. Cependant, elle a ajouté que ce ne sera pas facile.

Avec les mesures actuelles de l'Allemagne, qui ont été introduites au début du mois de novembre, la «croissance exponentielle spectaculaire» des nouvelles infections au COVID-19 avait été stoppée, mais les chiffres étaient toujours «trop élevés», a déclaré Merkel.

Jeudi, le nombre de nouvelles infections au COVID-19 en Allemagne a augmenté de 22 268 cas en une journée pour atteindre un total de 983 588, selon l'Institut Robert Koch (RKI).

Le taux de mortalité quotidien lié au COVID-19 est également resté élevé et a augmenté de 389 en 24 heures pour atteindre un total de 15 160, selon le RKI. Le niveau le plus élevé à ce jour a été enregistré mercredi, lorsque le pic précédent de 315 décès par COVID-19 résultant de la première vague d'infections au printemps a été dépassé.

L'objectif est de réduire le nombre d'infections pour permettre aux autorités sanitaires locales de retracer et de briser à nouveau les chaînes d'infection, et d'atteindre un taux d'incidence de moins de 50 pour 100 000 habitants en sept jours, selon le gouvernement.

"En ce moment, parce que nous pensons beaucoup à Noël et à la fin de l'année à venir, je souhaite, et je souhaite à nous tous, que nous nous défendions plus que jamais", a déclaré Merkel. «Si nous prenons cela à cœur, nous sortirons de cette crise», a-t-elle ajouté.

coronavirus

Lire aussiLes États-Unis établissent un nouveau record d'hospitalisations au COVID-19 pour le 15e jour consécutif

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *