Catégories
Lifestyle

Le prix des produits du tabac augmentera considérablement en 2021

En Hongrie, la taxe sur les cigarettes n'est pas conforme à la réglementation de l'Union européenne exigeant la taxation des produits du tabac car elle est trop faible, écrit mfor.hu. Ainsi, le gouvernement hongrois a présenté mardi soir un projet de loi sur les taxes qui stipule que la taxe d'accise sur les produits du tabac sera augmentée à deux reprises dans les mois à venir, augmentant considérablement le prix des produits.

Bien que les droits d'accise sur les produits du tabac aient été augmentés à plusieurs reprises en Hongrie ces dernières années et qu'il y a eu une période où la fiscalité hongroise a répondu aux attentes de l'UE, mais depuis lors, le forint a perdu 15% de sa valeur par rapport à l'euro, donc le prix du tabac les produits ne répondent pas non plus aux réglementations de l'UE.

Le gouvernement avait précédemment indiqué qu'il prévoyait de régler cette question en 2021, et les détails viennent d'être révélés dans un projet de loi sur les impôts soumis au Parlement mardi. Selon la proposition, du 1er janvier à la fin mars, la taxe d'accise sera de 24000 HUF (65 EUR) pour mille fils de cigarettes et 23% du prix de détail, et à partir d'avril, elle passera à 26000 HUF (EUR 71) et HUF 39 300 (108 EUR) respectivement.

Selon l'article du Mfor, un produit du tabac, taxes courantes comprises (droits d'accise fixes et en pourcentage, ainsi que TVA) et compte tenu de la marge du fournisseur et du trafic, s'élève à environ 1 200 HUF (3,3 EUR).

Les changements signifient qu'une boîte d'une marque de cigarettes à 19 fils, l'un des produits les moins chers, qui a coûté environ 1200 HUF jusqu'à présent, sera disponible à environ 1500 HUF (4,1 EUR) à partir de janvier et à partir de 1650 HUF (EUR 4,5) à partir d'avril.

En plus de répondre aux attentes de l'UE en matière de taxation des produits du tabac, une taxation plus élevée sera également bénéfique pour le budget de l'État, car le gouvernement est impatient de trouver des fonds supplémentaires pour compenser la perte de revenus due à la crise des coronavirus.

Photo vedette: pixabay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *