Catégories
Lifestyle

Le ministre de la Justice inaugure le Centre de soutien aux victimes d'actes criminels

La ministre de la Justice, Judit Varga, a inauguré lundi un centre à Pécs, dans le sud de la Hongrie, qui fournit une aide juridique et financière gratuite ainsi que des services psychologiques aux victimes de délits.

Varga a déclaré que le gouvernement prévoyait d'établir un réseau couvrant tous les comtés d'ici cinq ans, et 600 millions de forints (1,7 million d'euros) sont disponibles cette année pour développer et gérer des centres de soutien aux victimes à Budapest, Szombathely, Miskolc et Pécs.

Le gouvernement continue de compter sur la coopération des organisations civiles et religieuses pour aider les victimes de la criminalité en Hongrie, a déclaré Varga.

Concernant la violence domestique, Varga a déclaré que l'État offre une gamme de services pour que les victimes «sentent qu'elles ne sont pas seules et peuvent compter sur leur communauté». Un service d'assistance téléphonique et un nouveau site Web, vansegitseg.hu, fournissent des informations sur les services locaux, a-t-elle déclaré. Les victimes de violences domestiques ont accès à des maisons sûres, à côté d'une aide juridique et financière, ainsi que d'un soutien psychologique, a-t-elle ajouté.

Les récentes mesures gouvernementales visant à lutter contre la violence domestique et à soutenir la protection des victimes comprennent des réglementations plus strictes en matière de libération conditionnelle, un examen des pratiques judiciaires concernant les délits qui menacent la vie et des modifications de la réglementation des services de protection de l'enfance, a déclaré Varga.

La Hongrie soutient la mise en œuvre de la stratégie récemment adoptée par la Commission européenne pour protéger les droits des victimes de la criminalité, a-t-elle ajouté.

Photo présentée par Tamás Sóki / MTI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *