Catégories
Lifestyle

Le gouvernement veut vendre des ventilateurs après un surachat

Le ministère des Affaires étrangères et du Commerce a chargé les ambassades hongroises de vendre 8 000 ventilateurs, a rapporté HVG. Le ministère l'a confirmé plus tard à l'hebdomadaire libéral, mais sans préciser aucune donnée factuelle.

Dans sa réponse, le ministère a admis qu'ils essayaient effectivement de vendre les «machines au-dessus des stocks stratégiques» et que la procédure était toujours en cours.

Ils ont expliqué que dans la première vague, le manque de ventilateurs était devenu un problème dans un certain nombre de pays, ce qui signifie que «… que les médecins de plusieurs pays européens devaient décider qui mettre un ventilateur et qui non, qui pouvait vivre et qui avait mourir. La Hongrie cherchant à éviter cette terrible situation, elle a décidé d'acheter des ventilateurs. Il y avait une concurrence féroce pour les ventilateurs sur le marché international, et nous avons dû résister à cette concurrence. Il est désormais établi qu'en aucun cas il ne peut arriver que quelqu'un n'ait pas accès à un ventilateur. Le nombre adéquat d'appareils est disponible », a insisté le ministère.

Au début de l'épidémie de coronavirus, la Hongrie disposait de 2560 ventilateurs, selon le gouvernement. Leurs calculs ont révélé que le pays aurait eu besoin d'au moins 8 000 d'entre eux pour le pire des cas. Cependant, il s'est avéré plus tard que le gouvernement, pour s'assurer que «10 000 arriveraient», a acheté un total de 16 863 ventilateurs pour un coût total de 300 milliards HUF (815,5 millions d'euros). Selon les experts, ce prix était très élevé par rapport aux achats d’autres pays.

image vedette via Zoltán Balogh / MTI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *