Catégories
Lifestyle

L'ancien ministre du premier gouvernement d'Orbán lance un nouveau parti

L’ancien président de l’Académie hongroise des sciences József Pálinkás, qui était également ministre de l’Éducation sous le premier gouvernement Orbán entre 2001 et 2002, a lancé un nouveau parti nommé Új Világ Néppárt (Parti populaire du Nouveau Monde, ÚVNP).

Le programme du nouveau parti et sa direction ont été présentés jeudi lors d’une conférence de presse en ligne.

Le parti prend une position en plus des valeurs classiques civiles, conservatrices-libérales et vise principalement à s'adresser aux électeurs qui sont déçus de gouverner le Fidesz, mais ne peuvent pas non plus apporter leur soutien aux partis d'opposition hongrois actuels.

La formation politique se qualifie de «Parti populaire pragmatique» et souhaite offrir une alternative viable d’ici les élections générales de 2022 à ceux «qui veulent un changement de gouvernement et un revirement politique en Hongrie». Il met également fortement l’accent sur le renforcement de la participation politique des femmes.

Article associé

Alors que la pression du gouvernement augmente sur le MTA, beaucoup expriment leur solidarité

Alors que la pression du gouvernement augmente sur le MTA, beaucoup expriment leur solidarité

La pression monte sur l'Académie hongroise des sciences (MTA) selon des documents récemment divulgués qui suggèrent que le ministère de l'Innovation et de la Technologie (ITM), sous le commandement de László Palkovics, envisage d'externaliser les instituts de MTA et de reprendre unilatéralement ses actifs. Alors que des pourparlers sont en cours à huis clos, un nombre croissant de (…) Continuer la lecture

De nombreux politiciens de la direction du parti appartiennent à un large éventail de politiques. Outre le conservateur József Pálinkás, physicien atomique, leur liste comprend Gabriella Lantos, une experte en soins de santé, Júlia Ábrahám, ancienne membre de la LMP verte centriste, István Szent-Iványi, un politicien expert en politique étrangère du libéral SZDSZ et un ancien ambassadeur sous le deuxième Orbán. gouvernement, et Sándor Stelli-Kis, qui était autrefois candidat municipal du Fidesz.

Le Parti populaire du Nouveau Monde considère tous les partis d’opposition hongrois comme des alliés potentiels. Dans plusieurs entretiens récents, József Pálinkás a même admis qu'il prendrait part au processus pré-électoral de l'opposition commune et assumerait même la tâche de devenir le co-candidat à la première ministre des partis d'opposition.

Sur la photo en vedette: PM Viktor Orbán avec József Pálinkás en 2013. Photo par Szilárd Koszticsák / MTI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *